Intergénération, Lien social, Style de vie

5 façons de développer son réseau

19 juin, 2020

Le contact des autres est essentiel pour notre forme physique et morale. Nous partageons 5 idées pour entretenir et développer vos relations.

La vie après 50 ans est marquée d’événements importants : le départ des enfants, le passage à la retraite… autant de changements qui transforment les habitudes sociales. Avec qui blaguer et parler des informations autour d’un café ?

Nous avons besoin de connexion avec les autres, de contact, de leur soutien, de leur collaboration, de leur assistance et de la stimulation des échanges générés. Et oui, les humains sont des animaux sociaux ! 

Naturellement, nous nous réunissons en groupes familiaux : historiquement, nous vivions au sein de tribus unies. Se sentir connecté aux autres contribue à notre survie et à notre bien-être.

Nous vous partageons
5 idées pour maintenir et développer ses relations sociales.


1 - Échanger sur ses centres d’intérêt

La culture n’a pas de limite : musées, cinéma, lecture… Avec qui partagez-vous vos perles ? Qui vous recommande des films et des livres ? Vous pouvez rejoindre des groupes de lecture et de sorties culturelles, ou créer votre propre groupe.



2 - S’engager dans le bénévolat

De nombreuses options s’offrent à vous en vous engageant auprès d’associations.

Vous pouvez donner quelques heures de votre temps en rejoignant une association pour transmettre votre savoir, aider sur votre domaine de compétences ou encore participer à des voyages humanitaires
spécialement conçus pour les 50 ans et plus. 

Pour tout savoir à propos du bénévolat, retrouvez notre article « Le bénévolat, c’est bon pour le moral »



3 - Intégrer un club sportif ou suivre des cours collectifs

Pratiquer une activité physique régulière est un atout pour rester en forme. Et si en plus, vous pouvez faire des rencontres ou retrouver vos amis en faisant du sport, c’est idéal !

Des clubs et associations proposent des activités adaptées aux 50 ans et plus, du pilate au judo en passant par le rugby « vétérans ». 



4 - Favoriser les relations intergénérationnelles

Avez-vous des enfants ? Quels sont les centres d’intérêts communs sur lesquels vous pourriez passer du temps ensemble et partager de bons moments ?

Et les petits enfants… ils aiment profiter de leurs grands parents et ce plaisir est partagé ! Cuisiner et faire de la pâtisserie avec ses petits-enfants est l'occasion de partager des moments complices et favorise l’apprentissage de façon ludique. Lire la recette, casser les œufs, peser… N'hésitez pas à leur donner de l'autonomie.



Sur un autre registre, connaissez-vous les colocations intergénérationnelles ? Le principe est simple : si vous avez une chambre libre, vous pouvez la louer à un étudiant. Des plateformes dédiées existent. Nous vous en parlerons plus en détails dans un futur article de notre blog…



5 – Rejoindre l’Université du Temps Libre

Les universités du Temps Libre, parfois appelées Université du Troisième Age, sont des associations culturelles locales. Les membres ne sont pas uniquement des seniors, mais des personnes disposant de temps libre et souhaitant se cultiver, partager leurs connaissances et leur savoir, participer à des activités durant lesquelles ils pourront faire la rencontre d’autres adhérents.

Dans un cadre ouvert et convivial, les adhérents ont accès à la culture et les connaissances sont rendues accessibles et compréhensibles par tous.


L’environnement dans lequel nous évoluons a une incidence sur notre santé.

Cultiver des relations sociales positives contribue à notre bonheur, et donc, à protéger notre santé.

De nombreuses autres idées peuvent être mises en place, et peut-être en avez-vous expérimentées. Partagez-les avec nous en commentaires. 

Derniers articles

Partagez sur :