Intergénération, Expression, Jeunes, Langage

10 expressions de jeunes décryptées

11 juillet, 2020

Les expressions des jeunes ne cessent de se renouveler et peuvent être difficiles à comprendre : nous décryptons aujourd'hui 10 expressions, pour que le langage "d'jeuns" n'ait plus aucun secret pour vous !

« Askip il est déter à ne pas se retrouver en PLS ce soir, parce que c’est trop la gênance. ». Vous avez du mal à comprendre le sens de cette phrase ?

Pas de panique, c’est normal : la langue de Molière est une langue vivante qui évolue au fil des générations, notamment grâce aux jeunes qui sont sans cesse à l’origine de nouvelles expressions.

Chaque génération a son propre langage et de nombreux paramètres tels que l’influence d’une langue étrangère peuvent conduire à la création de néologismes.
Nous décodons aujourd’hui 10 expressions, pour que le langage « d’jeuns » n’ait plus aucun secret pour vous !

1 - Etre déter

C’est tout simplement l’abréviation « d’être déterminé ». Être déter, c’est donc être particulièrement motivé pour faire quelque chose, que ce soit du sport ou toute autre activité.

2 - OKLM

Cette expression est née dans les années 2010 et a été popularisée par le rappeur Booba avec son single du même nom. Littéralement, OKLM signifie « au calme », au sens peinard, serein, tranquille : il suffit de lire les lettres comme si elles constituaient un mot pour en comprendre le sens.

3 - On fleek


« On fleek » est l’adaptation de l’expression anglaise « au point ». Apparue en 2003, elle est popularisée en 2014 grâce à une vidéo virale dans laquelle Peaches Monroe parle de ses sourcils « on fleek », ce qui signifie « au top », « nickel », « parfait ».

4 - Y'a R


Comprenez « il n’y a rien », la lettre R renvoyant simplement au mot « rien ». Exemple d’utilisation : « Dans le frigo, y'a R. »


5 - Askip


Diminutif de « à ce qu’il parait », « askip », s’emploie donc pour évoquer une rumeur, un ouï-dire, quelque chose dont on a vaguement entendu parler mais qui n’est pas vérifié.

6 - Etre en PLS


Entendez « position latérale de sécurité ». Oui oui, nous parlons bien ici de la position dans laquelle placer les personnes inconscientes en attendant la venue des secours. Cette expression est par exemple souvent utilisée pour dire que l’on se sent mal à l’aise ou épuisé.

7 - Les bails


Le mot « bail » utilisé par les jeunes générations viendrait bien de l’affaire conclue par un bail. Il signifie désormais un projet, une affaire, un truc… Sous la forme interrogative « C’est quoi les bails ? » cela signifie « Quelles sont les nouvelles ? » ou « Quels sont les potins ? ». Cette expression est nouvelle, mais parler des « bails » n’est pas grammaticalement correct : un bail au pluriel, ça donne des baux… Etre « en bail avec... » signifie également « être en couple ».


8 - Friendzone


Ce terme est un anglicisme que l’on peut littéralement traduire par « la zone d’amitié ». Lorsque deux personnes sont dans une relation d’amitié et que l’un d’eux développe des sentiments amoureux qui ne sont pas réciproques, il est alors friendzoné. C’est l’équivalent du « je préfère qu’on reste amis ».

9 - La gênance


C’est un néologisme qui exprime le fait d’être gêné. Il va souvent de pair avec « c’est malaisant » qui exprime le malaise d’une situation.


10 - Crush

Terme familier qui signifie avoir des sentiments amoureux pour quelqu’un sans forcément que cela ne soit réciproque.



D’autres expressions naissent de conflits intergénérationnels telles que « OK Boomer ». Nous y avons d’ailleurs consacré un article que vous pouvez consultez ici pour comprendre l’origine de cette expression et son utilisation.


Après toutes ces explications, vous ne pourrez plus dire que vous ne comprenez pas le langage des jeunes !

Derniers articles

Partagez sur :