Des solutions au service des aidants

Longtemps invisibilisés, les aidants ont bénéficié ces dernières années d’une mise en lumière et de plusieurs avancées sociales et législatives. Des progrès qui s’avèrent toutefois insuffisants au regard de l’énergie déployée par les personnes qui accompagnent un de leurs proches au quotidien.


Si un long chemin reste à parcourir pour améliorer la vie des aidants, ils peuvent cependant s’appuyer sur des solutions de répit et d’assistance pour être épaulés dans leur tâche.


Un engagement essentiel face au vieillissement de la population

Qu’il s’agisse d’un parent âgé ou malade, d’un enfant handicapé ou d’un voisin en perte d’autonomie, on estime à 11 millions le nombre de personnes qui assistent un de leurs proches au quotidien en France, soit 1 Français sur 6. Et cet investissement, qu’il soit matériel, physique, financier ou moral, n’est pas sans conséquences sur les aidants. Burn out, dépression, épuisement, conflits familiaux… Il apparait primordial de soutenir ces individus qui s’engagent pour assister un proche.

Porté par les associations avant d’être saisi par les pouvoirs publics, le sujet du soutien aux aidants fait aujourd’hui l’unanimité. Pourtant, les mesures prises sont parfois éloignées des réalités du terrain. Ainsi, le congé de proche aidant ouvert à rémunération depuis octobre 2020 n’a fait l’objet que de 16 000 demandes depuis 1 an (et seuls 5 000 aidants ont obtenu une réponse favorable).


Or, le vieillissement de la population s’accélère. Selon l’INSEE, d’ici 2050, plus de 4 millions de personnes pourraient se trouver en situation de dépendance. Si le gouvernement a impulsé un virage domiciliaire, le maintien à domicile ne se fera pas sans les aidants, véritable renfort logistique et psychologique notamment envers nos ainés vulnérables.

De nombreux dispositifs permettent également d’accompagner et de soulager les aidants.



Des solutions pour aider les aidants

On ne devient pas aidant par choix. Il s’agit une situation qui s’impose en raison d’une maladie, d’un accident, de l’avancée en âge… Ainsi, de nombreuses personnes se trouvent démunies face à l’ampleur de la tâche. Par où commencer ? Comment prendre les bonnes décisions ?


Il est dans un premier temps important d’établir un lien avec les équipes médicosociales qui suivent son proche. Ils sont à même de vous expliquer les conséquences et évolutions de la pathologie et de vous conseiller.


Dans un second temps, il est nécessaire de trouver des relais pour vous assister dans vos missions quotidiennes. Faire appel à des services à la personne pour de l’aide à l’autonomie (toilette, habillage, mise au lit…), du portage de repas ou de la garde de nuit, installer un système de téléassistance, aménager et sécuriser le domicile où réside votre proche. Afin de trouver un service adapté à chaque problématique, le portail Bonjour senior vous accompagne.


Dédiée aux seniors et aux aidants, cette plateforme vous informe sur les aides existantes et vous aide à comparer les solutions existantes grâce à plusieurs devis gratuits.


Enfin, il est primordial de s’accorder du temps pour souffler et partager ses inquiétudes. De nombreux réseaux associatifs telles que l’Association Française des Aidants, la Compagnie des Aidants, le Collectif Je t’Aide ou encore la Fondation France Répit épaulent chaque jour les aidants en leur offrant de l’écoute, des conseils ainsi que des solutions de répit.