George Sand, une éloquente plume

Mis à jour : avr. 21

Notre dernière box, sortie à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes retrace le parcours de femmes qui se sont démarquées par leur éloquence. Aujourd’hui, nous vous parlons de Georges Sand et nous vous proposons également une collection de livres et des podcasts à découvrir avec les enfants.

George Sand



credits picture : France Culture

Prolifique auteure qui ne craint pas les scandales, George Sand n'a pas hésité à s'engager pour l'égalité sociale et la cause des femmes dans une période politique troublée. Elle occupe la scène littéraire près d'un demi-siècle et devient la première auteure française à vivre de ses écrits.

Née à Paris en 1804 d'un père riche lieutenant et d'une mère cantinière et illettrée, George Sand, de son vrai nom Aurore Dupin, est tiraillée dès l'enfance entre deux mondes. Elle est élevée par sa grand-mère, à Nohant, au cœur de la campagne berrichonne. Elle s'évade grâce à ses lectures et se balade à cheval habillée en garçon. Mariée à 18 ans et mère de deux enfants, elle se sépare rapidement de son époux.

Aurore Dupin déménage à Paris où elle entame une relation avec l'écrivain Jules Sandeau. Elle écrit avec lui son premier roman Rose et Blanche. Ils signent leur œuvre "J. Sand". Après cette première publication, Aurore Dupin se remet vite au travail et garde le pseudonyme pour elle seule, en y ajoutant le prénom "George". En 1832, George Sand publie Indiana et c'est un grand succès ! Les articles de presse louent la fermeté de sa plume, pensant qu'un homme se cache derrière…

George Sand mène une vie bien remplie. Elle cumule les aventures passagères, vit une idylle passionnée avec Alfred de Musset, puis avec le compositeur Frédéric Chopin, et, surtout, elle écrit sans cesse.

Elle s'intéresse de plus en plus à la politique. En 1841, elle fonde son propre journal, La Revue indépendante. Elle y écrit des articles engagés dans lesquels elle prône le partage égalitaire des richesses entre tous. Elle s'oppose aux dérives du mariage et milite en faveur de l'éducation des filles. 

En 1848, presque soixante ans après la Révolution française, des troubles éclatent de nouveau à Paris. On la surnomme "la muse de la Révolution". Mais le vent de liberté est bien vite étouffé dans le sang. En juin, la révolte populaire est violemment matée par la police. C'est la désillusion. George Sand se retire dans la maison de Nohant où elle restera jusqu'à sa mort. Elle n'abandonne pas pour autant l'écriture et s'investit dans une série de romans champêtres, comme La Petite Fadette ou François le Champi, qui décrivent avec tendresse sa région tout en dénonçant la misère des paysans. À sa mort en 1976, Victor Hugo déclare : "Je pleure une morte, et je salue une immortelle."

Elle laisse en héritage près de 70 romans, des contes, des nouvelles, une vingtaine de pièces de théâtre, des essais, des récits de voyage, des centaines d'articles ainsi qu'une correspondance monumentale de près de 25 000 lettres.

Saviez-vous que George Sand avait inspiré notre cher Robert Louis Stevenson ? Elle est à l’origine du roman régional nécessitant une immersion pour rendre ses écrits authentiques. Stevenson suit son exemple quand il prépare son périple dans les Cévennes en restant pendant un mois au Monastier-sur-Gazeille.

Livres et podcasts à découvrir avec des enfants

Comment intéresser les enfants aux parcours de ces femmes qui ont marqué l’histoire ? Nous vous recommandons la collection Petite & Grande aux Éditions Kimane.

Il existe également une série de podcast intitulée La puce à l’oreille : des podcasts courts, sur les sciences, les arts, l’histoire, et… Joséphine Baker (mise à l’honneur dans notre box sur l’éloquence des femmes).

D’autres figures emblématiques du féminisme ont autrefois incarné l’éloquence au féminin : c’est le cas d’Olympe de Gouges, célèbre révolutionnaire mais également dramaturge. Retrouvez son histoire dans l’édition de mars 2021 de la Malle d’Aventure. Vous pourrez également y découvrir une micro-aventure dans le Midi-Quercy en Tarn-et-Garonne et des fiches pratiques pour appréhender les bienfaits de l’art oratoire grâce à nos spécialistes (une coach en art oratoire, une psychologue art-thérapeute, un professeur de théâtre et une grande amatrice de théâtre). Pour en apprendre plus sur notre box sur Olympe de Gouges, l’art oratoire et le Quercy, c’est ici.