Interview de Seniors en Vadrouille

Dernière mise à jour : 23 mars 2021

Nous sommes allés à la rencontre (virtuelle) de Solange, autrice du blog « Seniors en vadrouille ». Aventurière retraitée, elle a la bougeotte et parcourt le monde avec son mari.


Nous sommes allés à la rencontre (virtuelle) de Solange, autrice du blog « Seniors en vadrouille ». Aventurière retraitée, elle a la bougeotte et parcourt le monde avec son mari. Son blog est une mine d’or pour les voyageurs : « J’ai l’impression d’aider les gens avec mon blog. Je reçois des questions et des retours. Mon but est de donner des conseils, de leur éviter des embuches, de déconseiller les endroits surcotés. Comme dans la Vélodyssée*, quand je me suis perdue ! Je l’ai raconté avec précision pour éviter que d’autres personnes ne se perdent. »


* Périple à vélo de Roscoff à Hendaye, raconté dans cet article.




Malle d’Aventure : « Comment est né votre goût du voyage ? »


Solange, de Seniors en Vadrouille : « Je pense qu’il est né des récits de voyage de mon grand-père maternel et de mes lectures au fil des années.

Quand j’étais petite, je lisais beaucoup de récits de voyage, de familles parties à l’aventure. Je me souviens de l’histoire d’un marin issu d’une famille très pauvre qui a vécu une vie extraordinaire jusqu’aux Marquises. J’étais fascinée par les récits d’aventure. » Il y a eu les récits de Jéromine Pasteur et le premier je pense de la famille des Pallières, 4 enfants et un rêve. Et dans un autre registre, j’ai adoré « les années secrètes de la vie d’un homme » de Robert Sabatier. »




Est-ce qu’on voyage de la même façon quand on est à la retraite ou quand on a 30 ans ?


« L’évidence m’impose de répondre « non » en ce qui me concerne, surtout en exigences en termes de confort : besoin d’un vrai lit et d’une douche. Comme la question m’intriguait, je l’ai posée à beaucoup de blogueurs voyage : https://seniors-en-vadrouille.fr/voyage-40-ans

Je suis aussi plus affirmée aujourd’hui qu’à 30 ans. Je dis facilement ce que je veux et ce que je ne veux pas. Je me suis retrouvée dans des situations périlleuses quand j’étais plus jeune ! Il faut oser dire non, suivre son instinct.


Mais le vrai luxe à la retraite, c’est le temps. Quand je travaillais, je cumulais les heures sup pour pouvoir partir plus longtemps. J’ai réellement découvert à la retraite que le temps change le voyage. Ce que l’argent ne peut pas acheter, c’est d’avoir le temps. »




Quels sont vos bons plans de voyage ?